Saint François de Paule

Saint François de Paule

Saint François de PauleSaint François de Paule est invoqué pour toutes sortes d’affaires spirituelles et temporelles. Rien n’est en dehors de sa puissante intercession; il possède une grâce particulière pour obtenir de Dieu la faveur de la maternité aux femmes restées stériles; pour attirer le secours du Ciel sur celles qui sont dans les douleurs de l’enfantement, et pour conserver ou rétablir la santé des petits enfants que l’on recommande à son intercession.
C’est en Calabre, dans la ville de Paule, que naquit Saint François de Paule. C’était un enfant prédestiné qui, dans sa toute petite enfance, faisait déjà abstinence.
Entré à 13 ans dans un couvent, il le quitta à 14 ans pour vivre en ermite, retiré du monde. Mais Dieu lui envoya tant de disciples qu’il dut fonder un monastère. Il se voulait et les voulait si petits qu’il les appela les frères mineurs.
Le nombre des guérisons et des miracles qu’il fit est prodigieux. Sa vie était d’une austérité qu’on a peine à imaginer.
On peut faire des neuvaines à saint François de Paule, mais le meilleur moyen de l’honorer et d’obtenir son intercession est de faire des actes de piété, tels que secours aux pauvres, jeûne, assistance à la messe pendant 13 vendredis de suite, en mémoire de sa mort qui eut lieu un vendredi, à 3 heures de l’après-midi, en l’an 1508.
INVOCATION
Prière de saint François de Paule à l’heure de sa mort.
Ô aimable Jésus, bon Pasteur, conservez les justes, justifiez les pécheurs; ayez compassion de tous les fidèles défunts et soyez-moi favorable, quoique je ne sois qu’un très indigne pécheur!
ORAISON
Vous avez daigné, mon divin Sauveur, me mettre au nombre de vos disciples, me faire connaître votre loi sainte et vos adorables mystères ; vous m’avez fait votre frère et l’enfant de votre Père, Mais quel n’est pas mon ingratitude et mon aveuglement! combien de fois n’ais-je pas rougi de ces prérogatives sublimes? combien de fois ne me suis-je pas comporté devant les hommes comme si je renonçais à mon adoption divine, à mon céleste héritage?
Je goûte les charmes de la vertu, et je n’ose la pratiquer en public! je veux être votre disciple, et j’ai honte de vous reconnaître pour mon maître; je sens le besoin de vous aimer et le bonheur d’être à vous, ô source de tout bien, et je crains le monde et ses partisans, j’appréhende leurs sarcasmes et leurs railleries! Ô mon Sauveur, puisque j’ai eu le malheur de partager la faute du premier de vos apôtres, faites-moi partager sa pénitence; que je répande des larmes amères sur mon péché, que Je le répare par une conduite ferme et constante dans la pratique de mes devoirs. Ô Jésus, vous avez voulu, pour notre amour, être raillé, moqué, outragé, afin d’expier les crimes que nous ont fait commettre l’amour du monde le désir de ses louanges et la crainte de ses censures. Vos humiliations et vos opprobres nous ont appris à mépriser les railleries des méchants et des impies, et nous ont mérité la grâce que je vous conjure de m’accorder ô mon devin Sauveur ! Ainsi soit-il.

N’oubliez pas de visiter nos autres sites.