Saint Gérébaud

Saint Gérébaud

Saint GérébaudSaint Gérébaud fut évêque de Bayeux. Malgré ses vertus, ses charités et ses miracles, ou peut-être même à cause de ceux-ci qui déclenchèrent des jalousies, il fut victime de calomnies et fut jeté à la mer, une pierre au cou. Mais Dieu qui n’abandonne jamais ses serviteurs, le sauva miraculeusement.
Saint Gérébaud guérissait tous ceux qui venaient à lui et il s’acquit une grande renommée au cours d’une épidémie de dysenterie qui menaçait sa bonne ville de Bayeux; non seulement l’épidémie cessa dès que le saint se mit en prières, mais tous les malades se trouvèrent guéris. C’est en souvenir de ce miracle, qu’on invoque saint Gérébaud pour être guéri de la dysenterie et principalement de la dysenterie épidémique.
INVOCATION
Oui, Seigneur, je dois confesser à la gloire de votre nom que votre bonté paternelle n’abandonne jamais ses fidèles serviteurs, et que votre miséricorde s’étend jusque sur les pécheurs, en considération des mérites des saints; daignez donc, ô mon Dieu, m’accorder, par les mérites de saint Gérébaud, une parfaite guérison, afin que je puisse bénir votre nom ici-bas et pendant toute l’éternité. Ainsi soit-il.
Saint Gérébaud, soyez-nous propice et sauvez-nous de toute dysenterie mortelle ou épidémique.

ORAISON
Vous me l’avez accordée, cette plus belle partie de ma vie, Seigneur, afin que je me prépare des jours heureux à la fin de ma carrière; je vais les employer dans ce but. Pendant que mes mauvais penchants sont faibles encore, et que je puis les redresser facilement, je veux les réprimer, aidé de votre grâce, et les soumettre à votre loi sainte; je ne les laisserai pas devenir des passions furieuses qui déchireraient mon cœur. Je ne sais pas ce qui m’est réservé, Seigneur; j’ignore quelles épreuves m’attendent, quels dangers me menacent, quelles tribulations me sont préparées: je vais m’exercer dans la vigilance, la sagesse, la patience, la force, le courage, dans la pratique de toutes les vertus chrétiennes, afin qu’à l’heure de la tentation, je sois prêt à combattre. Accordez-moi cette grâce, ô mon Dieu! faites que je sème dans mes premières années, pour que je puisse dans mes derniers jours recueillir une abondante moisson. Ainsi soit-il.

N’oubliez pas de visiter nos autres sites.