Saint Urbain

Saint Urbain

Saint UrbainSaint Urbain fut évêque de Langres au 5è siècle.
Sa vie se passa dans la pratique de toutes les vertus. Il vivait en saint, jeûnait comme un moine et rapportait tout à la gloire de Dieu. Favorisé du don des miracles, il guérissait tous les malheureux qui se présentaient à lui.
On l’invoque contre les douleurs cardiaques.
Son vénérable corps fut, après sa mort, transporté à Dijon, selon qu’il l’avait désiré à cause de sa grande dévotion à saint Bénigne, et déposé dans la basilique de Saint-Jean-Baptiste.
Pendant sa vie, le don des miracles vint ajouter à sa sainteté un éclat mérité.
INVOCATION
Ô Dieu, qui faites apparaître dans les bouleversements de la nature la grandeur de votre colère que nos péchés ont excitée contre nous, ayez néanmoins pitié de ce que nous souffrons, et faites que les prières et les mérites de saint Urbain nous soient une source de salut et de préservation pour les biens de la terre que nous tenons de votre libéralité, nous vous en prions par N.-S. J.-C. Ainsi soit-il.
Saint Urbain, qui nous délivrez des douleurs cardiaques, obtenez-nous la guérison.
Saint Urbain, que l’on n’invoque jamais en vain, priez pour nous, protégez-nous.

ORAISON
Faites donc couler dans mes blessures, ô bon Jésus! ce remède céleste, afin que le venin du serpent infernal perde sa vertu, et que je recouvre ma santé première; que, plein du sentiment de votre douceur, je méprise sincèrement tous les plaisirs du monde, et que je ne craigne aucune souffrance pour vous. Ne me laissez rien, je vous en supplie, qui me soit aimable, agréable, rien qui me soit précieux, rien qui ait de l’attrait pour moi sans vous; que tout sans vous me soit petit et sans valeur; que toute joie qui ne vous a pas pour objet me soit une peine, et que toute souffrance pour vous me soit une joie; que votre nom me soit un rafraîchissement, et que votre souvenir me soit une consolation. Ainsi soit-il.
N’oubliez pas de visiter nos autres sites.