Sainte Flaive ou Flavie

Sainte Flaive ou Flavie

Sainte Flaive ou FlavieChrétienne du premier siècle, Sainte Flaive ou Flavie naquit d’une bonne famille romaine. Sa nourrice l’instruisit dans la foi en Jésus-Christ, et quand ses parents s’aperçurent de ses sentiments, ils renvoyèrent la nourrice mais ne purent pas changer la foi de leur fille.
Dénoncée, soumise à la torture, elle refusa d’adorer les faux dieux et fut envoyée en travail forcé dans l’île de Ponza. Libérée par sa bonne conduite et ses vertus, elle fut reprise un peu plus tard et subit alors le martyre pour le saint nom de Jésus-Christ.
On invoque Sainte Flaive ou Flavie dans les périodes de grande sécheresse. Ceux qui ont pour elle une dévotion particulière en reçoivent de grandes grâces et obtiennent de nombreuses guérisons. On invoque particulièrement Sainte Flaive ou Flavie contre le déchaussement des dents.
INVOCATION
Epargnez, Seigneur; épargnez votre peuple, car les pauvres attendent leur vie de l’abondance que vous répandez sur la terre. Ramenez nos cœurs à la pénitence, afin que vos châtiments nous soient épargnés. Que sainte Flaive, que nous invoquons en ce jour comme notre avocate, intercède efficacement près de vous, ô mon Dieu, et que nous puissions, en union avec elle, vous bénir et vous aimer éternellement, par N.-S. J.-C. Ainsi soit-il.
Sainte Flaive. qui nous assistez si efficacement dans les calamités publiques et dans nos maladies, priez pour nous.
ORAISON
Je vous bénis, Père céleste, Père de Jésus-Christ, mon Seigneur, parce que vous avez daigné vous souvenir de moi, pauvre créature. Ô Père des miséricordes et Dieu de toute consolation, je vous rends grâces de ce que, tout indigne que j’en suis, vous voulez bien cependant quelquefois, me consoler! Je vous bénis à jamais et je vous glorifie avec votre Fils unique et l’Esprit consolateur, dans les siècles des siècles. Ô Seigneur, mon Dieu, saint objet de mon amour! quand vous descendrez dans mon cœur, toutes mes entrailles tressailliront de joie. Vous êtes ma gloire et la joie, de mon cœur. Vous êtes mon espérance et mon refuge au jour de la tribulation. Mais, parce que mon amour est encore faible et ma vertu chancelante, j’ai besoin d’être fortifié et consolé par vous: visitez-moi donc souvent, et dirigez-moi par vos divines instructions. Délivrez-moi des passions mauvaises, et retranchez de mon cœur toutes ses affections déréglées: afin que, guéri et purifié intérieurement, je devienne propre à vous aimer, fort pour souffrir, ferme pour persévérer. Ainsi soit-il.

N’oubliez pas de visiter nos autres sites.