Sainte Pharaïlde

Sainte Pharaïlde

Sainte PharaïldeOn invoque Sainte Pharaïlde pour les enfants maladifs.
Elle est spécialement honorée à Bruay-en-Artois où se trouve une partie de ses reliques. Sainte Pharaïlde se dévoua aux pauvres et aux malades. Elle avait une tendresse particulière pour les petits enfants qui le sentaient bien et s’attachaient à sa robe et ne voulaient plus la lâcher. Elle les bénissait et les plus faibles d’entre eux se trouvaient fortifiés et guéris.
INVOCATION
Ayez pour agréable, Seigneur, ces offrandes et ces prières que nous vous offrons en mémoire de la bienheureuse Sainte Pharaïlde, par les mérites de laquelle nous vous prions d’écouter nos vœux et nos demandes en faveur de nos enfants malades. Nous vous en prions par N.-S. J.-C Ainsi soit-il.
Sainte Pharaïlde, protectrice des enfants maladifs, intercédez pour eux.
ORAISON
Ô mon Jésus! vous avez institué l’adorable sacrement de l’autel; vous avez lavé les pieds de vos Apôtres; vous leur avez donné le commandement de l’amour; vous avez fondé le royaume de votre Père céleste; et maintenant vous dirigez vos pas vers ce lieu bien connu de celui qui doit vous trahir: car vous saviez bien qui allait arriver de vous. Ah ! mon Sauveur de quel trouble et de quelles angoisses vous êtes saisi pendant ce trajet! N’êtes-vous au-dessus de tous les rois de la terre? Où sont donc, ô Seigneur, vos princes, vos généraux et vos soldats? Où sont les chevaux, les chars, les serviteurs et tout ce qui compose la suite d’un roi? Où est votre garde? pourquoi n’est-elle pas là autour de vous afin de vous défendre contre l’attaque de l’ennemi, comme c’est la coutume pour les autres rois de la terre? Quoi! aucune acclamation ne vous précède? Je ne vois point flotter dans les airs l’étendard royal? Où sont les courriers chargés de vous annoncer, et de préparer tout ce qui vous est nécessaire? Où est toute cette pompe qui amuse et réjouit notre misère? Le ciel et la terre ne sont-ils pas pleins de votre magnificence? Pourquoi marchez-vous donc; ainsi sans pompe et sans apparat? N’êtes-vous pas celui qui a à son service des millions de créatures? Pourquoi marchez-vous donc ainsi seul les pieds nus? Ah ! j’en devine la cause: vous n’êtes pas maintenant dans votre royaume, car il n’est pas de ce monde. Vous vous êtes dépouillé de votre gloire, et vous avez pris la forme d’un esclave, et non celle d’un roi. Vous êtes devenu comme l’un de nous. Vous vous êtes fait esclave, pour que nous devenions rois. Seigneur, protégez-nous. Ainsi soit-il.

N’oubliez pas de visiter nos autres sites.